Monthly Archives: août 2012

les mots apaisent le chaos calme

Sous les gouttes de soleil les mots apaisent le chaos calme d’une violence inouïe qui n’a jamais pu se déchaîner. (journal des mots n°110 / 16 juillet 2012)

Publié dans journal des mots, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry | Tagué | Laisser un commentaire

Photo du jour le 24 août 2012: le coucher de soleil

Cela aura pu être la fin des vacances, si seulement elles avaient commencé, je venais de ramasser des kilos de fruits de mer pour les touristes, je faisais semblant d’être le roi du pétrole, d’être un oiseau qui s’envole, d’être … Lire la suite

Publié dans fragments d'une histoire, micro-fictions, photo, photo du jour, photos, textes courts | Tagué , , | Laisser un commentaire

les mots ont plus de mystère et de force

Bleu paillette, rouge geyser, vert étoile les mots ont plus de mystères et de force qu’un feu d’artifices même grandiose ils ont la profondeur d’un rêve. (journal des mots n°109 / 15 juillet 2012)

Publié dans journal des mots, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry | Tagué | Laisser un commentaire

quand les mots sont à croquer

Chocolat, maroille, gingembre quand les mots sont à croquer les papilles de frissons en délires nous font perdre le corps. (journal des mots n°108 / 8 juillet 2012)

Publié dans journal des mots, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry | Tagué , | Laisser un commentaire

la stupeur des mots bouleverse nos pensées

Hypnotisé par la lecture Le stupeur des mots bouleverse nos pensées Le crime est parfait tant que nous ne pourrons pas nommer définitivement ce que frôle la chimère. (journal des mots n°107 / 2 juillet 2012)

Publié dans journal des mots, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry | Laisser un commentaire

les mots fondent sous le clavier

Ecrasés par la canicule les mots fondent sous le clavier impossible de frôler la peau des mondes à venir. (journal des mots n°1046/ 30 juin 2012)

Publié dans journal des mots, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry | Tagué , | Laisser un commentaire

la griffe du mot s’incruste en profondeur

Balafrant nos imaginations la griffe du mot s’incruste en profondeur marque impitoyable des désolations provoquées par la lecture. (journal des mots n°105 / 27 juin 2012)

Publié dans journal des mots, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry | Tagué , | Laisser un commentaire