ivresse de l’insouciance

Je m’amusais tellement ce temps-là
à grimper ces buttes
pour m’emplir de la puissance du vent
Je m’amusais à courir en tout sens
pour attraper les souris, les oiseaux,
l’écume de mer
Je m’amusais tellement à courir
de rires en rires
pour attraper l’ivresse de l’insouciance
et quand j’écris
il y a toujours cette part d’enfance
qui envahit mes mots

inspirée de la série imaginaryplay d’Anna Hurtig, d’après la photo Hills to climb

Publicités
Cet article a été publié dans photos, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s