Ma vie en morceaux, la tempête de mots

La tempête de mots est pire qu’une chaise cassée. La litanie des reproches n’a pu qu’exploser en tonnerre de rupture. Les mille brisures de notre vie imparfaite ne méritaient plus d’être recollées. Et quand le silence douloureux passe pour de l’acquiescement, nul mot ou nul geste n’y pourra rien changer. Le jardin en miettes comme trace ironique d’une illusion envolée, fragile comme du plastique bon marché. Je ne cherche plus à rassembler les débris. C’est fini. Accepter que ma vie reste en vrac, puzzle jamais reconstitué. Comment donner une cohérence à toutes mes contradictions? Ne plus ramasser les morceaux, ne pas les oublier,  ne pas les fuir non plus, simplement regarder avec bienveillance ses états d’âme.

Ma vie en morceaux 3/3
d’après le photoblog head full of sky, inspiré de la photo broken

Publicités
Cet article a été publié dans micro-fictions, photos, Poésie, Poetry, prose, textes courts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

One Response to Ma vie en morceaux, la tempête de mots

  1. Très belle fin d’opus. (toujours cette musicalité, du I au III)
    En parfaite harmonie avec la photographie.

    (J’ai une « précision » à Vous transmettre, plus facile en passant par ici) : jmrihet@hotmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s