Pêne du vent

En me promenant le soir
J’écoute les états d’âme
Quand l’océan est trop triste,
J’ouvre le pêne du vent
qui vient le caresser
soit léger comme une plume
soit insistant comme un dune

et quand il cesse de frissonner de larmes
je referme la porte des airs

d’après le blog l’objectiva fotografica, inspirer de la photo El peine de los vientos.

Publicités
Cet article a été publié dans photos, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

One Response to Pêne du vent

  1. Ping: Tweets that mention Pêne du vent « Tikopia, l'île aux images -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s