Flamme

Je regarde cette flamme, elle brille sur mes mots, quelques douleurs mais aussi des phrases qui rient, ces poèmes des jours heureux où je n’attendais plus rien de la vie, je regarde cette flamme et j’attends mes souvenirs, le premier plan est toujours faux, le premier plan efface les sentiments laissant qu’un flou de sensations indicibles, je regarde longtemps sans me laisser hypnotiser et les souvenirs reviennent

d’après le photoblog l’objectiva fotografica, inspiré de la photo Que no s’apagui mai la flame.

Publicités
Cet article a été publié dans photos, Poésie, Poetry, textes courts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s