Tracé en rouge – 8

(…)

ta musique tonitruante ta musique de cri passionné une mue ta voix mue en violence ta musique rouge cri ton cri débarrassé l’air vif de ta passion non surgir fait surgir ce cri fait haine fait surgir ta haine rouge frappe ce cri haine ce cri aime frapper violence qui aime cette musique persistante obsédante le cri qui frappe ne pense plus qu’à cela frapper sa passion anhiller les mots pas doux non pas d’amour ce cri frappe de haine une haine explosion violence qui frappe les mains tendues les mains d’amour se tendent sur le vide sur la musique explosion sur la déflagration de la haine le rouge en étoile dispersant la musique dispersant le cri sans égard le cri contre viol de l’amour ce cri explosent le pas en avant ce pas attendu pourtant ce pas sincère simple désir ce désir sincère de s’approcher casser par la musique dispersant l’envolée déflagration contre la Lune déflagration vers le lointain le cri non le cri me fracasse son non implosion de la haine inexorable haine qui implose la peur qui libère si mal ce désir la peur qui disperse l’attente la belle attente des mots simples de mes mots doux amour crié doucement amour qui refuse l’évidence de l’amour tonnerre non tonnerre contre le sentiment qui fait peur qui attend les mots ou ou peut-être qui attend oui ou qui attend attendait a attendu a désiré trop

(…)

Publicités
Cet article a été publié dans Poésie, Poetry, prose, tracé en rouge. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s