Recueillement

Demain, je viendrais pour détruire l’église, la masse était dans mon coeur d’incroyant, je voulais me recueillir alors que je ne crois pas en Dieu, ce lieu désolé gardait tant d’espoir, un grand vide pourtant, j’errais, les murs asséché de décoration, un bâtiment en décrépitude, et puis ce mirage au plafond, alors je me suis mis à prier pour que l’inouïe arrive.

inspiré du photoblog desolate | metropolis, d’après la photo camera obscura 1

Publicités
Cet article a été publié dans photos, Poème, Poèmes, Poésie, Poetry, textes courts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s