Disparaître

Quand viens la fin du voyage,
il reste à peine les images
que les corps s’effacent
pour vivre encore un instant
dans les sensations, ces souvenirs sens
ces moments à part où l’on n’est plus soi
où l’on naît soi se fondant dans l’image
ce lointain, autre,
auquel pourtant il faudra dire adieu.

D’après le daily photoblog of Hikari, inspiré de la photo Adios Menorca (Vanishing)

Publicités
Cet article a été publié dans photos, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s