acquiescer

Je ne peut plus réfléchir, je me noie, je voudrais fuir, je me noie, mon univers est une pesanteur liquide, je bois comme je respire, je me noie, je voudrais fuir, j’ai perdu le goût des aliments et des corps et des couleurs et des mots, j’ai   , l’ombre minérale et liquide sans cesse plus menaçante, je me noie, je ne peux plus fuir, plus la force, plus la forme humaine, je deviens roche sombre, je suis fou, je me noie, je deviens liquide, résister encore un peu au noir, ce vertige définitif du vide.

d’après le photoblog maivju:z , inspiré de la photo acquiesce

Publicités
Cet article a été publié dans photos, Poème, Poèmes, Poésie, Poems, Poetry. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s