l’énigme du declic

Comprendre les mouvements de lumière, jour après jour descendent et disparaissent de mon horizon, halo beaux et terribles, jour après jour descendent et dansent dans mon horizon, silences flottant et craquant le béton, descendent et menacent mon horizon, se dégager de la fascination des formes changeantes, tristes, joyeuses, indifférentes, criantes, chantantes, dangereuses, descendent et envahissent mon horizon, ne pas croire que ces fantômes de lumière sont nombreux, multiples, une immensité qui s’assemble, une multitude énigmatique qui attend l’assaut, un grand nombre qui encercle, cette quantité qui surveille et observe sans bienveillance, descendent et s’apprêtent à attaquer mon horizon, pourtant ces vibrations lumineuses ne peuvent pas s’échapper du cadre noir, quitter l’immeuble, sortir de la photo, aller au-delà des néons qui les invoquent,… et pourtant, elles sont l’inquiétude qui déclenche le déclic.

d’après le photoblog petermartin.dk, inspiré de la photo Descending Ghosts

Publicités
Cet article a été publié dans photos, prose. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s