l’écume des jours

dentelles d'écumes
les jours gisant
s'effacent les paroles
dessèchement des nouvelles

les rumeurs tissent dans nos cerveaux
de vieilles angoisses
peur des questions
instables bouillonnements
déstabilisent

la main des pensées glisse
tous ces déchets d'histoires
abandonnés à la macération

d'impossibles oublis
vagues intangibles de disparitions
rien ne se clôt
avant que la vague verte
ne se retire devant nos yeux

d'après la photo Oldnews du photoblog thinsite

Publicités
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s